Sélectionner une page

Quand le stress, la fatigue et le mal-être se transforment en angoisse, la vie se complique vite un peu voire beaucoup. Le quotidien peut même devenir un véritable enfer, avec la peur de voir survenir ces angoisses à tout moment et de se laisser envahir par celles-ci. Le reflexe immédiat est donc souvent de les fuir, de vouloir les supprimer et de s’en débarrasser au plus vite.

Et si malgré tout, ces angoisses étaient là pour une raison ? Et si elles étaient un signal pour vous alerter sur quelque chose d’important à regarder de plus près en vous ? Et si elles avaient un message à vous donner ? Et si, contre toute attente, elles étaient là pour votre bien ?

Comprendre ce message vous aidera à les libérer plus rapidement ! Voici quelques suggestions pour arriver à le décrypter…

 

Penchez-vous sur la symbolique de l’angoisse

Dans le décodage biologique des malaises et maladies, l’angoisse symbolise un sentiment d’être limité par des frontières (qui n’existent pas en réalité), la sensation d’être restreint dans son espace, d’être étouffé dans ses désirs, l’impression d’être pris au piège. Elle peut apparaitre aussi quand on se retrouve devant un choix que l’on pense impossible à faire ou que l’on se sent démuni de son propre pouvoir intérieur.

 

Ecoutez la partie de vous qui est en souffrance, qui se sent écrasée et oubliée

Votre être profond, votre inconscient, votre petite voix, votre guide ou enfant intérieur, appelez-le comme vous voulez, a besoin que vous vous posiez et que vous soyez à l’écoute de ce message d’alerte. Il devient primordial de l’écouter pour vous libérer de vos angoisses et retrouver votre équilibre psychique.

Il est important de vous demander dans quels aspects de votre vie vous vous sentez comprimé, étouffé, enfermé… Cherchez à comprendre ce qui provoque au fond de vous une profonde insatisfaction : un travail oppressant, une vie de couple dans laquelle vous ne vous retrouvez plus, une charge mentale trop importante ?

Les choses dans votre vie à l’origine de ce sentiment de « resserrement » peuvent être évidentes une fois que vous poser un regard dessus mais elles peuvent parfois être flous voire inconscientes. Parfois même elles peuvent ne pas vous appartenir et venir de mémoires transgénérationnelles ou même karmiques. Elles sont alors réveillées par des évènements de votre vie qui y font écho. Dans ce cas des approches thérapeutiques comme la kinésiologie peuvent vous aider à identifier très rapidement les mémoires en cause et qui amplifient ce mal-être.

 

Faîtes les bons choix pour vous

Une fois ce message entendu et cette prise de conscience faite, le temps est venu de faire les bons choix pour vous et non pour faire plaisir aux autres ou pour être aimé. Ces décisions doivent bien sûr être mûrement réfléchies et prises en douceur mais la peur ne doit pas vous empêcher de les prendre. Pour faciliter la confiance en vous et retrouver votre pouvoir personnel, la kinésiologie peut encore une fois être d’une grande aide et vous donner une vraie impulsion positive.

 

Prenez cette opportunité pour prendre soin de vous physiquement et moralement

Les angoisses peuvent être une réelle opportunité pour prendre soin de vous physiquement et moralement. Puisque le quotidien devient difficile, vous n’avez plus le choix de vous prendre en main. Faites du sport, de la méditation ou du yoga, faites-vous masser, prenez des bains de soleil, baladez-vous dans la nature, lisez, dansez, prenez des vacances, demandez de l’aide logistique temporaire, faîtes tout ce qui peut vous sortir de la pression du quotidien qui vous oppresse.

C’est aussi l’occasion de choisir un thérapeute (psychothérapeute, kinésiologue, énergéticien…) qui vous soutiendra dans ce passage de votre vie et vous aidera à aller plus vite et plus loin vers un mieux-être. Vous pourrez ainsi soigner une bonne fois pour toutes les blessures qui vous empêchent d’être totalement épanoui dans votre vie aujourd’hui.

Prendre soin de vous c’est aussi essayer de retrouver une alimentation équilibrée et de prendre si nécessaire des remèdes naturels qui vous aideront à retrouver un peu de vitalité physique. En effet quand le corps est faible cela n’aide pas à ancrer le mental… La naturopathie ou la médecine chinoise peuvent être très efficaces pour cela.

 

Accueillez vos angoisses et affrontez-les en douceur

Pendant cette phase où vous allez faire des prises de conscience et travailler sur les causes de ces angoisses, n’évitez pas les situations qui provoquent des crises. Si vous le faîtes, vous confirmerez à votre cerveau que le danger est bien réel et vous aurez de plus en plus de difficultés à prendre le dessus.

Bien sûr allez-y par étapes, faciles d’abord, puis petit à petit plus difficiles. Chaque victoire, chaque challenge réalisé vous aidera à avancer.

Dans ces moments difficiles ou ces challenges, occupez votre mental avec des choses positives ou faîtes des choses que vous aimez : écoutez de la musique, téléphonez à quelqu’un, écoutez un livre audio, dessinez, écrivez, cuisinez, dansez….

Si l’angoisse commence à monter, respirez, ancrez-vous, prenez une fleur de Bach (le Rescue est assez efficace en général), laissez la vague passer, ne luttez plus contre, accueillez-la, observez-la comme un spectateur extérieur et laissez-la repartir…

Gardez en tête le « au pire », au pire il y a toujours une solution, une issue, gardez-le en tête et non vous n’allez pas y passer 😉

Petit à petit les crises seront plus espacées, plus courtes, leur intensité plus faible, jusqu’au jour où elles vous lâcheront, oui oui c’est possible ! Pourquoi ? Tout simplement car le message aura été entendu, que vous aurez recommencé à prendre soin de vous, à prendre les bonnes décisions pour vous et à vous sentir à nouveau libre !